Les aides financières 2020 pour les travaux de rénovation maison

Vous voulez engager des travaux d’extension de votre maison? Quelle que soit votre situation, il y a forcément une aide qui correspond à vos besoins !

Le financement de vos travaux, les subventions possibles et le crédit d’impôt CITE

Vous voulez engager des travaux de rénovation énergétique de votre logement ? Quelle que soit votre situation, il y a forcément une aide qui correspond à vos besoins d’éco-rénovation !

Selon votre situation personnelle, certaines des aides présentées ci-dessous peuvent être cumulées. Elles dépendent également des travaux ou bouquets de travaux (travaux issus d’au moins deux catégories différentes) que vous réaliserez.

travaux maison

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique CITE 2020

En 2020, le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique CITE est transformé en prime.

Le CITE 2020 sera versé sous forme d’une prime unique  » Ma prime Rénov’  »   associée aux aides de l’Anahet distribuée par l’Anah. Le CITE dans sa version 2020 permet de  financer des travaux de rénovation énergétique : isolation thermique (murs intérieurs et extérieurs, parois vitrées, toitures terrasses, rampants de toiture, plafonds de combles), remplacement de chaudières ou de ventilation, dépose de cuve à fioul, raccordement aux réseaux de chaleur et/ou de froid, ‘audit énergétique.

Ce dispositif fiscal permet aux ménages de déduire de leur impôt sur le revenu une partie des dépenses réalisées pour certains travaux d’amélioration énergétique réalisés dans leur résidence principale. 

La prime se concentre sur les ménages modestes et très modestes. Ces ménages éligibles à la prime peuvent déposer leurs demandes d’aides sur la plateforme Internet: www.maprimerenov.gouv.fr.

Le montant de la prime est ajusté en fonction des revenus des ménages et de l’efficacité énergétique des travaux.

Un montant forfaitaire de prime et de crédit d’impôt est fixé pour chaque équipement ou prestation éligible, selon l’efficacité énergétique et la chaleur renouvelable produite. Les chaudières au gaz (y compris celles à très haute performance énergétique) sont exclues du dispositif, sauf pour les ménages modestes, qui resteront éligibles à la prime pour les chaudières au gaz à très haute performance énergétique.

Les ménages aux revenus intermédiaires restent éligibles au CITE en 2020. En particulier pour la rénovation globale d’une maison individuelle « passoires thermiques » (étiquette F ou G) : une aide forfaitaire de 150 euros par mètre carré est octroyée.

Pour les ménages les plus aisés, le CITE se résume à une  aide de 10 euros ou de 25 euros par m² pour réaliser des travaux d’isolation thermique des parois opaques, murs intérieurs et murs extérieurs)et une aide  à 300€ pour les systèmes de charge pour les véhicules électriques.

Le plafond du crédit d’impôt est fixé, pour une période de cinq ans, à 2 400 € pour une personne seule et 4 800 € pour un couple soumis à imposition commune. Cette somme est majorée de 120 € par personne à charge.

Les particuliers désireux d’engager des travaux de rénovation doivent choisir des professionnels qualifiés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), pour être en mesure de bénéficier du CITE. 

travaux maison

Travaux et équipements bénéficiant du crédit d’impôt :

L’acquisition de matériaux d’isolation thermique des parois vitrées, fenêtres ou portes-fenêtres, uniquement pour le remplacement de simple vitrage;

L’acquisition et la pose de matériaux d’isolation thermique des parois opaques (planchers bas sur sous-sol, sur vide sanitaire ou sur passage ouvert, murs extérieurs en façade ou en pignon, toitures-terrasses, planchers de combles perdus, rampants de toiture et plafonds de combles) ;

L’acquisition de chaudière à haute performance énergétique et à micro-cogénération gaz;

L’acquisition d’appareils de régulation et de programmation du chauffage ;

L’acquisition d’équipements de production de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire bois ou biomasse (chaudières, poêles, foyers fermés, inserts de cheminées intérieurs et cuisinières utilisées comme mode de chauffage)

L’acquisition d’équipements de production de chauffage ou de fourniture d’eau chaude sanitaire (ECS) seule ou associée à la production de chauffage;

Le calorifugeage des installations de production ou de distribution d’eau chaude sanitaire;

L’acquisition de pompes à chaleur géothermique eau/eau, sol/eau, sol/sol et pompe à chaleur air/eau utilisées pour le chauffage ou le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire ;

L’acquisition d’un chauffe-eau thermodynamique (CET) ;

L’acquisition de capteurs solaires et ballon d’eau chaude solaire;

L’acquisition d’équipements de raccordement à un réseau de chaleur ;

La réalisation, d’un audit énergétique

L’installation d’un Système de charge pour véhicule électrique

Cumul possible du crédit d’Impôt développement durable avec l’éco-prêt à taux zéro, les aides de l’Anah, des collectivités locales et des fournisseurs d’énergie. 

Aide de l’ANAH

Les propriétaires occupants de leur résidence principale ainsi que les propriétaires bailleurs peuvent bénéficier d’une aide de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat.

Les logements concernés doivent être achevés depuis plus de quinze ans au moment où la décision d’accorder l’aide de l’ANAH est prise.

Les travaux susceptibles de bénéficier de cette aide, le sont aux conditions suivantes :

Ils doivent être d’un montant minimum de 1500 € HT, sauf pour les propriétaires occupants aux ressources très modestes, pour lesquels aucun seuil n’est exigé.

Ils ne doivent pas être commencés avant le dépôt de la demande de subvention.

Ils doivent être compris dans la liste des travaux recevables. Ceci exclut les petits travaux d’entretien ou de décoration, ainsi que les travaux assimilables à de la construction neuve ou à de l’agrandissement de maison.

Les travaux compris dans le projet doivent se rapporter à une priorité d’intervention de l’ANAH : traitement de l’habitat indigne ou très dégradé, rénovation thermique de l’habitat et lutte contre la précarité énergétique, adaptation des logements à la perte d’autonomie liée au handicap ou au vieillissement, redressement des copropriétés en difficulté.

Enfin, les travaux doivent impérativement être réalisés par des professionnels du bâtiment.

L’éco-prêt à taux zéro : Une facilité de financement

Ce prêt bancaire s’adresse à l’ensemble des propriétaires, sans condition de ressources. Ce prêt peut être accordé sous conditions à un propriétaire bailleur ou occupant et à un syndicat de copropriétaires jusqu’au 31 décembre 2021.

Pour pouvoir bénéficier d’un éco-PTZ, le logement en résidence principale doit avoir été construit depuis plus de 2 ans.

Le montant maximal de l’éco-PTZ est compris entre 7 000 € et 30 000 € selon les travaux financés.

7 000 € pour une action simple sur les parois vitrées,

15 000 € pour une action simple de travaux d’une autre nature,

25 000 € pour un bouquet de 2 travaux,

30 000 € pour un bouquet de 3 travaux ou plus.

Possibilité de recourir à un éco-PTZ complémentaire dans les 5 ans à compter de l’émission du premier éco-PTZ

Pour bénéficier de l’éco-PTZ, les travaux doivent concerner au moins 1 des catégories suivantes :

Isolation thermique de l’ensemble de la toiture

Isolation thermique des murs donnant sur l’extérieur (au moins 50 % des surfaces)

Isolation thermique des fenêtres à la condition que les matériaux utilisés viennent remplacer des parois en simple vitrage (au moins la moitié des fenêtres) et portes donnant sur l’extérieur (au moins la moitié des portes)

Isolation des planchers bas sur sous-sol, vide sanitaire ou passage ouvert (100 % des surfaces)

Installation, régulation ou remplacement de systèmes de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire

Installation d’équipements de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable

Installation d’équipements de production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable Les particuliers désireux d’engager des travaux de rénovation doivent choisir des professionnels qualifiés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), pour être en mesure de bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro

Autre possibilité de financement : Les prêts bancaires

Divers prêts à taux intéressants sont accessibles auprès des banques, mais aussi d’organismes sociaux ou de fournisseurs d’énergie. Ils sont pour tout travaux ou spécifiques à des opérations de maîtrise de l’énergie ou d’équipement en énergies renouvelables.

Prêt pour travaux d’amélioration de la performance énergétique des logements

Ce type de prêt est proposé par l’ensemble des établissements bancaires. Les travaux concernés sont absolument identiques à ceux éligibles au Crédit d’Impôt développement durable. Le montant de la main d’œuvre est compris dans les frais couverts par le prêt.
Le cumul est possible avec le Crédit d’Impôt développement durable.

Prêt accordé par les distributeurs d’énergie

La plupart des distributeurs d’énergie, tels que Bleu Ciel – EDF, Dolce Vita – GDF peuvent vous proposer des prêts intéressants ou des offres particulières.
Renseignez-vous auprès de votre conseiller projet RENO-BATI-OUEST.

Le Prêt d’Accession Sociale (prêt PAS)

Le prêt PAS est accessible auprès de l’ensemble des établissements bancaires. Son obtention dépend de vos ressources, de la région où vous habitez et du nombre de personnes composant le ménage. Si vous désirez réaliser des travaux d’amélioration de l’habitat ou d’économie d’énergie : Ce prêt peut couvrir jusqu’à 100% de leur coût.

Le Prêt à l’amélioration de l’habitat

Ce prêt, sous conditions de ressources, est accordé uniquement par la Caisse d’Allocations Familiales aux propriétaires résidence principale, et également aux locataires.

La condition est d’être déjà bénéficiaire d’une prestation familiale. Par contre, vous ne pourrez pas y prétendre si vous ne percevez que l’Als, l’Apl, l’Aah, le Rsa.

Le prêt à l’amélioration de l’habitat est remboursable par fractions égales, avec un maximum de trente-six mensualités. Le prêt est versé par moitié à la signature du contrat sur présentation du devis et à l’achèvement des travaux sur présentation de la facture.
Renseignez-vous auprès de votre CAF.