NF-HABITAT-RGE-ACTEUR-ENGAGE

Demandez un devis gratuit

02 40 01 67 95

>> Ou par mail

Les règles à suivre pour construire une extension de maison

extension-maisonAgrandissement de plain-pied, surélévation de la toiture ou extension sur plusieurs niveaux, votre projet doit respecter la réglementation. Avant de procéder à des travaux de modifications de votre maison, il est essentiel de vérifier dans quelles conditions vous pouvez les réaliser.  Prendre connaissance du plan local d’urbanisme (PLU) pour identifier les limitations et les contraintes spécifiques qui auront un impact sur votre projet.

 

 

Réglementation Thermique et extension maison

 

Les obligations de la réglementation thermique RT2012 impactent Pour un projet d’extension d’une maison de plain-pied, pour la construction d’une extension sur plusieurs niveaux ou la surélévation d’une toiture, ces travaux respectent selon les cas soit la Réglementation Thermique dans le neuf RT2012 soit la Réglementation Thermique dans l’existant Si vous voulez augmenter l’espace de votre maison par une extension ou une surélévation, vous devez savoir que la construction d’une extension est encadrée par des règles qui s’appuient sur le calcul de la SRT* (Surface thermique au sens de la RT) qui a remplacé  l’appellation SHONRT (Surface Hors Oeuvre Nette au sens de la RT).

 

Les autorisations d’urbanisme

 

Deux demandes distinctes existent, en fonction des travaux à réaliser :

Une déclaration préalable de travaux adressée en  mairie est obligatoire pour les projets d’extension qui conduisent à la création d’une surface de plancher ou d’emprise au sol de 5 à 20 m2,  portée à 40 m2 quand la maison est située dans une zone urbaine couverte par un plan local d’urbanisme (PLU). La déclaration préalable de travaux est également obligatoire pour une modification de façade suite à la création d’ouverture, suite au remplacement des menuiseries par des menuiseries d’aspect ou de matière différente ou suite à isolation par l’extérieur.

Un permis de construire est exigé dès lors que les travaux envisagés sur une construction existante ont pour effet de modifier les structures porteuses ou la façade du bâtiment, lorsque ces travaux s'accompagnent d'un changement de destination (par exemple, transformation d'un local commercial en local d'habitation), ou portent sur un immeuble inscrit au titre des monuments historiques ou se situant dans un secteur sauvegardé.

En outre, le recours à un architecte pour réaliser le projet de construction est obligatoire dès lors que la surface de plancher ou l'emprise au sol de la future construction dépasse 150 m².

 

Pour des aménagements extérieurs

 

Pour des aménagements extérieurs, en plus du respect des règles du PLU, vous pouvez  avoir besoin d’une autorisation d’urbanisme pour l’aménagement d’une terrasse si elle implique une réelle surélévation, d’une dépendance ou encore pour la construction d’une piscine.

 

NF-HABITAT-RGE-ACTEUR-ENGAGE