NF-HABITAT-RGE-ACTEUR-ENGAGE

Demandez un devis gratuit

02 40 01 67 95

>> Ou par mail

Réussir une extension de maison

IMG 20180703 095513Quelques conseils pour réussir une extension de maison.

 

De nombreux particuliers envisagent d’acquérir de l’espace supplémentaire dans leur maison. Agrandissement de plain-pied, surélévation de la toiture ou extension sur plusieurs niveaux…Ces projets ambitieux soulèvent des interrogations en termes de travaux, de coût, de règlementation d’urbanisme, d’équilibre et de cohérence avec le bâtiment existant.

 

Avant de procéder à des travaux de modifications de votre maison, il est essentiel de vérifier dans quelles conditions vous pouvez les réaliser.

Prendre connaissance du plan local d’urbanisme (PLU) pour identifier par exemple les limitations et les contraintes spécifiques qui auront un impact sur votre projet.

 

Prévoir un budget suffisant

 

L’extension d’une maison est synonyme de gros travaux qui ne se limitent pas seulement à de la maçonnerie. Créer un espace de vie supplémentaire peut induire également des travaux d’isolation, d’électricité, de menuiserie, de chauffage et de finitions.

Envisager l’extension d’une maison doit se faire en rapport avec un budget disponible et implique de connaître avec précision le coût final des travaux pour pouvoir entamer des démarches de demandes de prêts auprès d’organismes financiers.

 

Se poser les bonnes questions

 

Pour être réussi, votre projet d’extension nécessite d’être étudié avec soin et faire l’objet d’un diagnostic de votre logement. Où implanter l'extension ? Quelle orientation choisir pour favoriser les apports en lumière naturelle, gages de confort et d’économies de chauffage ? Le bâti existant peut-il supporter les nouvelles surcharges? Y-at-il des réseaux sous la future emprise au sol de l'extension ? Les installations existantes chauffage, ventilation, pression et débit d'eau sont-elles suffisantes et dimensionnées aux besoins de votre extension ?
Avant d'entreprendre des travaux de rénovation et d'extension, un diagnostic complet, des fondations (étude de sol) à la toiture est nécessaire pour identifier les priorités, sécuriser les installations et améliorer la performance énergétique de votre logement. 

 

Respecter la Réglementation Thermique

 

IMG 20180703 095543Les obligations de la réglementation thermique RT2012 impactent votre projet d'extension de maison.

 

Pour un projet d’extension d’une maison de plain-pied, pour la construction d’une extension sur plusieurs niveaux ou la surélévation d’une toiture, ces travaux respectent selon les cas soit la Réglementation Thermique dans le neuf RT2012 soit la Réglementation Thermique dans l’existant.

 

Si vous voulez augmenter l’espace de votre maison par une extension ou une surélévation, vous devez savoir que la construction d’une extension est encadrée par des règles qui s’appuient sur le calcul de la SRT* (Surface thermique au sens de la RT) qui a remplacé  l’appellation SHONRT (Surface Hors Oeuvre Nette au sens de la RT).

 

Respecter les règles d'urbanisme

 

Deux demandes distinctes existent, en fonction des travaux à réaliser :

- Une déclaration préalable de travaux adressée en  mairie est obligatoire pour les projets d’extension qui conduisent à la création d’une surface de plancher ou d’emprise au sol de 5 à 20 m2,  portée à 40 m2 quand la maison est située dans une zone urbaine couverte par un plan local d’urbanisme (PLU). La déclaration préalable de travaux est également obligatoire pour une modification de façade suite à la création d’ouverture, suite au remplacement des menuiseries par des menuiseries d’aspect ou de matière différente ou suite à isolation par l’extérieur.

- Un permis de construire est exigé dès lors que les travaux envisagés sur une construction existante ont pour effet de modifier les structures porteuses ou la façade du bâtiment, lorsque ces travaux s'accompagnent d'un changement de destination (par exemple, transformation d'un local commercial en local d'habitation), ou portent sur un immeuble inscrit au titre des monuments historiques ou se situant dans un secteur sauvegardé.

 

En outre, le recours à un architecte pour réaliser le projet de construction est obligatoire dès lors que la surface de plancher ou l'emprise au sol de la future construction dépasse 150 m².

 

Faire appel à un professionnel est la garantie de bénéficier d’une véritable expertise pour réussir votre projet et organiser au mieux l’équilibre et la cohérence entre votre maison et sa nouvelle extension.

NF-HABITAT-RGE-ACTEUR-ENGAGE