Rénovation maison et travaux d’isolation thermique et phonique

Si vous souhaitez faire des économies sur vos factures énergétiques et améliorer le confort de votre maison à l’occasion de travaux de rénovation, n’oubliez-pas de traiter la question de l’isolation.

Si vous souhaitez faire des économies sur vos factures énergétiques et améliorer le confort de votre maison à l’occasion de travaux de rénovation, n’oubliez-pas de traiter la question de l’isolation.

Rénovation maison et isolation thermique

L’isolation thermique est essentielle pour réduire les consommations d’énergie et assurer le confort d’une habitation. Isoler sa maison c’est également faire des économies financières mais aussi protéger l’environnement en contribuant à limiter les émissions de gaz à effet de serre.

La part d’investissement que vous consacrerez à l’isolation dans votre projet de rénovation sera valorisée sur le long terme. L’isolation thermique de votre habitation sera bonne si vous l’envisagez pour créer une enveloppe homogène par les toits, les murs, les vitrages, les volets, les sols.

Ce sont un cadre réglementaire et une réglementation thermique (RT) de plus en plus exigeante qui fixent le niveau de performance de l’isolation de votre maison.

La réussite de l’isolation passe par une conception et une mise en œuvre soignées afin d’éviter les fuites de chaleur de votre habitation.

Rénovation maison et isolation acoustique

L’isolation acoustique de votre maison est importante, le bruit étant une cause d’inconfort. Depuis le 30 juin 1999 une réglementation acoustique (NRA) fixe des exigences de qualité acoustique minimale pour la construction neuve des maisons individuelles et des immeubles collectifs. Elle utilise des normes européennes.

Ces règles d’isolation acoustique s’appliquent à tout bâtiment d’habitation construit depuis le 1er janvier 2000.

L’isolation phonique respecte des valeurs exprimées en décibels qui varient en fonction de la nature du bruit et des pièces composants le bâtiment.

L’isolement acoustique :

  • contre les bruits extérieurs est limité à 30db et 45db dans les zones particulièrement exposées au bruit (aéroports, autoroutes, voies ferrées).
  • contre les bruits intérieurs est limité à 40 à 55dB en fonction des pièces principales ou de services et du nombre de portes qui les séparent.
  • contre les chocs les impacts, les bruits de pas est limité à 58 dB.

Ne pas oublier les bruits occasionnés par les équipements de votre habitation (cuisine, chauffage, climatisation, ventilation mécanique) limités selon les cas de 30 à 50 dB).